Réduire ses heures pour aider son entreprise

Les employés du Groupe Valmétal de St-Germain-de-Grantham acceptent de réduire leurs heures de travail pour garder leur emploi.

Selon Radio-Canada, ils ont accepté d'adhérer à un programme temporaire de temps partagé pour aider l'entreprise à traverser une crise.

Il ne reste plus qu'à obtenir le feu vert du gouvernement fédéral afin que le programme soit compatible avec les mesures d'assurance-emploi.

Valmétal est spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution d'équipements destinés à la production laitière et bovine.

L'entreprise, qui embauche plus de 130 personnes, fait face à un ralentissement temporaire des commandes. Le mois de janvier pourrait s'avérer plus difficile.