Rentrée sans entente pour les brigadiers de Drummondville

Les brigadiers scolaires de Drummondville entament leur nouvelle année de travail sous le signe du conflit.

Le groupe, une cinquantaine de personnes, tente depuis plusieurs mois de ratifier une première convention collective.

Les négociations achoppent notamment sur les salaires, les conditions de travail et le paiement des congés scolaires.

Depuis la fin du mois de juin dernier, les brigadiers ont en main un droit de grève. Ils sont toutefois assujettis à la loi sur les services essentiels.

Après environ 2 mois sans rencontre, il doit y avoir une séance de pourparlers à la fin du mois afin de relancer les négociations.