Sudation mortelle : la Cour d'appel du Québec dit non

La Cour d'appel du Québec maintient les verdicts de culpabilité et les peines imposées à Gabrielle Fréchette, Ginette Duclos et Gérald Fontaine.

Le trio a notamment été trouvé coupable de négligence criminelle causant la mort en lien avec une activité de sudation en 2011 à Durham-Sud.

Ils étaient responsables d'un atelier de développement personnel dans lequel Chantale Lavigne, 35 ans de St-Albert, a perdu la vie.

Gabrielle Fréchette a écopé de 3 ans d'emprisonnement alors que Ginette Duclos et Gérald Fontaine ont reçu une peine de 2 ans.

L'avocat de Mme Fréchette, Me Richard Dubé, a fait savoir à Info Rouge/Énergie qu'il étudiait la possibilité de faire appel devant la Cour suprême.

Si la démarche n'a pas lieu, les accusés devront se rapporter aux autorités carcérales au plus tard à midi le 17 novembre.