Un grief déposé contre André Lamontagne

Le lanceur d'alerte Louis Robert dépose un grief contre le député de Johnson et ministre de l'Agriculture, André Lamontagne.

Selon Radio-Canada, le grief a été déposé par le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) pour diffamation. Il réclame des dommages et intérêts pour diffamation et atteinte à la réputation. Le grief demande aussi que M. Robert soit réintégré dans ses fonctions.

Louis Robert est cet agronome congédié par le gouvernement en janvier pour avoir dénoncé l'influence indue de l'industrie des pesticides dans la recherche.

Le grief est basé sur des affirmations de M. Lamontagne selon lesquelles il y avait d'autres raisons au congédiement que celles inscrites à la lettre de renvoi. La lettre indiquait un manque de loyauté pour avoir remis un document à un journaliste et le fait d'avoir contrevenu à la politique de relations avec les médias. Après le congédiement, M. Lamontagne a laissé entendre que son « intuition » lui suggérait qu'il y avait autre chose dans le dossier de M. Robert. Selon le SPGQ, le ministre ne se basait alors sur aucun fait, alors il s'agirait de la diffamation.

Louis Robert a aussi déposé un grief contestant son congédiement et un autre en raison d'une suspension qui contrevenait à la convention collective.

Le syndicat souhaite régler le dossier avant l’arbitrage. La démarche peut prendre plusieurs mois voire des années.

 

À LIRE AUSSI

Un congédiement qui hante encore André Lamontagne

- Legault renouvelle sa confiance envers Lamontagne

Lamontagne demande une enquête