Un investissement soulève des inquiétudes pour la relève agricole

La participation financière de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et du Fonds de solidarité FTQ aux activités de PANGEA est dénoncée dans la région.

La Fédération de l'UPA Centre-du-Québec et le Syndicat de la relève agricole du Centre-du-Québec s'inquiètent de cet investissement.

L'organisation PANGEA travaille notamment à acquérir des terres agricoles dans le but de générer des profits en revente.

Selon des données de l'UPA régionale, 10 sociétés auraient fait l'achat de 23 000 hectares de terres au Centre-du-Québec entre 2009 et 2016.

PANGEA aurait par ailleurs débourré 30,8 M$ pour l'acquisition de 4 972 hectares. L'UPA centricoise estime que cela équivaut à 50 entreprises familiales.

Daniel Habel, président de l'UPA du Centre-du-Québec :