Une infirmière Drummondvilloise interpelle la ministre McCann

Les préposés aux bénéficiaires du Centre-du-Québec, incluant ceux de Drummond, interpellent la ministre de la santé sur le temps supplémentaire obligatoire. Selon Radio-Canada, une lettre a été envoyée à Danielle McCann pour décrire les situations vécues et lui demander d'intervenir dans le dossier.

Dans la lettre, une infirmière de Drummondville affirme avoir été obligée de rester en temps supplémentaire obligatoire (TSO) plusieurs fois en 2018 et que c'est en partie la raison pour laquelle elle est en arrêt de travail pour épuisement professionnel.

Les travailleurs déplorent que le recours au temps supplémentaire obligatoire soit utilisé comme moyen de gestion, et ce, au quotidien.

Ils demandent à la ministre de la Santé d'intervenir personnellement pour faire bouger les choses.

Les démarches sont soutenues par le Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers.