Vente de garage : deux week-ends gratuits à Drummondville

C'est le temps de faire le grand ménage en vue des ventes de garage (ventes-débarras) à Drummondville. La Ville offre les deux prochaines fins de semaine de gratuité pour les ventes-débarras, soit les 11 et 12 mai ainsi que les 18 et 19 mai.

En dehors de ces dates, vous devez faire une demande et obtenir un permis (30$) en bonne et due forme du Service des finances.

Le permis est valide pour 2 journées consécutives et doit être affiché tout au long de la vente de garage.

RÈGLEMENTS

- Les objets exposés ne doivent pas empiéter sur une rue, un trottoir ou tout autre lieu public;
- Le propriétaire ou le locataire d'un immeuble où a lieu la vente de garage peut y installer une affiche pour annoncer la vente. Cependant, aucune affiche annonçant une vente de garage ne peut être installée sur une propriété publique ou sur une propriété privée autre que celle du demandeur;
- L'affiche ne doit pas excéder un mètre carré et peut être installée, au plus tôt, la veille de la vente et doit être enlevée le jour où la vente se termine;
- Une vente de garage ne doit en aucun temps nuire à la circulation ou à la visibilité des automobilistes et des piétons.

CONSEIL POUR RÉUSSIR SA VENTE-DÉBARRAS

- Ayez en main beaucoup de petites coupures (5$ et 10$) et beaucoup de monnaie (2$ et 1$).
- Préparez vos objets à vendre (réparation, nettoyage) et établissez le prix souhaité pour chacun.
- Ne soyez pas insulté par les offres des acheteurs, la négociation est présente dans les ventes-débarras!
- Mettre de la musique pour créer une ambiance (Le 92,1 Énergie ou le 105,3 Rouge de préférence :)) 
- Réunissez votre famille et faites une "méga" vente-débarras. 
- Étalez le plus possible vos objets sur une ou de grandes tables.
- Prévoyez une prise de courant et des piles pour bien démontrer le bon fonctionnement de vos objets.
- Ramassez vos vieux journaux, ils peuvent servir à emballer les objets fragiles tels que les bibelots et la vaisselle.
- Étiquetez vos objets : plusieurs acheteurs sont gênés de demander les prix.