Vers le procès d'Amosi Niyonkuru

Amosi Niyonkuru

Notamment accusé de conduite dangereuse causant la mort, Amosi Niyonkuru subira la suite de son enquête préliminaire le 16 septembre à Trois-Rivières. Résident de Drummondville, Niyonkuru est aussi accusé de délit de fuite et de fuite d'un agent de la paix causant la mort.

Selon le Nouvelliste, la suite de l'enquête préliminaire n'est qu'une formalité : l'avocat de Niyonkuru ne conteste pas le renvoi à procès. La prochaine audience permettrait à l'avocat de l'accusé d'évaluer la crédibilité de certains témoins de la Couronne.

Une ordonnance de non-publication est en vigueur à ce stade des procédures judiciaires.

Jusqu'à maintenant, l'enquête préliminaire a permis d'entendre un agent de la police de Trois-Rivières ainsi qu'un témoin civil.

En juillet 2018, les policiers de Trois-Rivières ont tenté d'intercepter Amosi Niyonkuru pour une infraction de la sécurité routière. L'homme a pris la fuite dans les rues de Trois-Rivières. C'est dans sa course qu'il a percuté le véhicule d'un homme, Jeannot Beaupré, 63 ans. La victime a succombé à ses blessures.