Victoire pour les parents d'enfants assassinés

Des parents endeuillés du grand Drummond pourront finalement compter sur l'aide de l'Indemnisation des victimes d'actes criminels.

Selon le Journal de Montréal, l'IVAC a accepté de reconnaître comme victime une mère de famille dont le fils a été assassiné par son ex-conjoint en 2004.

La mère de famille, qui habite aujourd'hui Drummondville, pourra obtenir l'aide sans passer par les tribunaux.

Des parents d’enfants assassinés dénoncent depuis longtemps le fait qu’ils ne sont pas reconnus comme des victimes d’acte criminel.

Malheureusement, la région de Drummond a été le théâtre de plusieurs drames familiaux, donc la situation concerne plusieurs parents d'ici.

L'IVAC paie, entre autres, les services professionnels d’aide physique et psychologique, le revenu d’emploi perdu et des indemnités de décès comprenant notamment les frais funéraires, les frais de nettoyage de la scène du crime et  une indemnité pour les parents d’un enfant décédé.

Ces indemnités sont payées jusqu’au décès du parent indemnisé et sont non imposables.