Yvon Garneau sonne l'alarme sur l'état des bâtiments de ferme au Québec.

Le coroner Drummondvillois Yvon Garneau sonne l'alarme sur l'état des bâtiments de ferme au Québec.

Il suggère que l'ensemble des bâtiments agricoles soit vérifié.

Cette recommandation survient à la suite de l'enquête sur l'effondrement mortel d'un bâtiment de ferme à Sainte-Tite.

Le rapport de la CNESST indiquait que l’accident est survenu en raison notamment d’un vice de construction des fondations.

Le coroner Yvon Garneau est d'avis que plusieurs autres structures agricoles au Québec pourraient présenter des risques d'effondrement. 

Il souligne que les critères de conception de la structure de tels bâtiments sont moins stricts que dans les domaines résidentiel, commercial ou industriel.

Il propose une collaboration étroite entre, notamment, l’Ordre des ingénieurs, l’Ordre des architectes, l’Union des producteurs agricoles (UPA), l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et la Corporation des officiers municipaux en bâtiments en environnement.

Le coroner Garneau recommande aussi à l'UPA de sensibiliser ses membres aux dangers que peuvent présenter certains bâtiments de ferme.