Cégep de Sherbrooke : le SPECS demande la démission de la directrice générale

Le Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke demande la démission immédiate de la directrice générale, Marie-France Bélanger.

Cette résolution a été adoptée hier soir par les syndiqués qui étaient réunis en assemblée générale. 

C'est que depuis plusieurs années, ceux-ci doivent composer avec d'importantes compressions budgétaires. 

De plus, il y a environ une semaine, la présentation du projet de répartition des tâches pour l'année 2019-2020 a été la '' goûte de trop''. C'est que ce projet prévoyait des coupes importantes au niveau des ressources aux enseignants. 

''  C'est un cri du coeur qui est envoyé par les enseignants et les enseignantes. On a besoin d'un financement adéquat au Cégep de Sherbrooke. Encore la semaine dernière, nous avons fait une manifestation devant les bureaux de la députée Geneviève Hébert. On sait que le gouvernement a des surplus importants. Or, le réinvestissement dans les Cégeps est insuffisant. Nous avons espoir qu'un changement de direction pourrait améliorer les choses. '' - Le président Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke, Steve MacKay,

Dans une lettre acheminer à la communauté collégiale, Mme Bélanger soutient être en réflexion concernant son poste. 

Advenant qu'elle refuse de démissionner, les membres du SPECS entendent demander son licenciement. 

Lettre d'opinion 
Pendant ce temps, des professeures et professeurs du Cégep de Sherbrooke font actuellement circuler une lettre d’opinion dans le but de dénoncer la situation actuelle dans le réseau des cégeps. 

Ceux-ci invitent leurs collègues de tous les cégeps ainsi que la population à signer cette dernière.