L'homme aux 100 identités coupable de tentatives de fraude à Trois-Rivières

Franck Cranton a été reconnu coupable des trois chefs d'accusation qui pesaient contre lui au Palais de justice de Trois-Rivières, soit tentative de fraude au commerce Costco, tentative de fraude au commerce BestBuy et entrave au travail des policiers.

La juge Julie Beauchesne, qui a rendu sa décision par visio-conférence, a rejeté toutes les requêtes déposées par l'accusé.

Son dossier reviendra en cour lundi après-midi, pour les observations sur la peine. Le procureur de la Couronne, Julien Beauchamp-Laliberté, demandera une peine de 2 ans d'emprisonnement, soit de 18 mois pour les deux chefs de tentatives de fraude et de 6 mois pour le chef d'entrave au travail des policiers. Il tentera également d'obtenir une probation de 3 ans pour Franck Cranton.

Plus de 100 identités et recherché dans 6 provinces

La preuve a démontré qu'il utilisait plus d'une centaine d'identités différentes, un peu partout au Canada, dont celles présentées la journée de son arrestation à Trois-Rivières, l'automne dernier.

Franck Cranton est également recherché en Ontario, en Saskatchewan, au Manitoba, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse pour fraude, bris de probation, liberté illégale et entrave. Il fait aussi face à un mandat d'incarcération à Sherbrooke au Québec pour avoir fait défaut de se conformer à une sentence qui lui avait été imposée.

iStock

Rappel des faits survenus à Trois-Rivières

À l'automne 2018, l'accusé s'est rendu dans les deux magasins du Boulevard des Récollets pour se faire rembourser, sans factures, des items qu'il n'avait jamais achetés. Lors de l'événement au BestBuy, il a mentionné avoir oublié sa facture dans sa voiture, a quitté pour aller la récupérer, mais n'est jamais revenu à l'intérieur du commerce.

Quant au crime commis au Costco, une employée l'a suivi à l'extérieur pour l'accompagner jusqu'à son véhicule après qu'il ait aussi mentionné avoir laissé le reçu dans son véhicule. Une fois dans le stationnement, il a dit à l'employé que quelqu'un l'avait plutôt déposé et qu'il n'avait plus la facture en sa possession. La preuve aura finalement révélé qu'il s'était rendu en autobus aux deux endroits.

Lorsqu'il a été intercepté par les policiers, il s'est présenté sous le nom de Shawn Friedman. Les agents ont finalement trouvé sur lui une facture de motel au nom de Franck Cranton.

Une fois au poste, il prétendait s'appeler Franck Matthews. Ses empreintes digitales ont toutefois démontré qu'il avait déjà été arrêté à Montréal sous le nom de Franck Basil Cranton.

L'accusé, qui se représente seul, a évoqué mercredi la possibilité de porter sa sentence en appel.