Alcool au volant : plus de barrages routiers ?

Les statistiques sur la conduite avec les facultés affaiblies sont loin d'être réjouissantes en Estrie.

Selon un récent sondage d'Éduc'alcool, 9% plus de conducteurs prennent le volant avec les capacités affaiblies, comparativement en 2015.

En revanche, le nombre d'Estriens ayant croisé un barrage routier est inférieur à la moyenne québécoise.

À Sherbrooke, d'importants barrages sont érigés principalement pendant la période des fêtes, comme sur la rue King Ouest. 

Autrement, les policiers favorisent les secteurs plus reculés comme l'explique Martin Carrier du SPS.