Chauffeurs malades: pas de transport pour 160 élèves de la CSRS

À Sherbrooke, 160 élèves de sept écoles primaires n'ont pas eu de transport scolaire, hier matin. 

La Commision scolaire de la Région de Sherbrooke confirme que deux chauffeurs d'autobus des circuits 110 et 124 n'ont pu entrer au travail parce qu'ils étaient malades. 

Le transporteur n'a pas été en mesure de combler ces absences, et ce, même après avoir fait appel à un autre transporteur. 

À 7h, la CSRS a donc débuté ses appels pour aviser les parents concernés qu'ils devaient trouver un plan B. 

Celle-ci a été en mesure de joindre 95 % d'entre eux dans un délai raisonnable. 

Malheureusement, ce genre de situations se sont produites fréquemment cette année. 

Manque de relève 

Selon le président du secteur transport scolaire en Estrie, la situation n'ira pas en s'améliorant. 

Stephen Gauley  soutient que les conditions de travail et la faible rémunération des chauffeurs découragent la relève.

En moyenne, ces derniers gagnent 19 000$ annuellement au Québec. 

'' À titre d'exemple, en Estrie, on évalue  que dans les cinq prochaines années, 50% de nos effectifs ne seront plus en poste. Il faut trouver des moyens pour attirer des gens à choisir ce métier. Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, nous a dit qu'il allait mettre en place un comité rapidement afin de trouver des solutions. Les libéraux ont quant à eux fait la sourde oreille! '' - Stephen Gauley