Le dossier de l'enseignante du Triolet pourrait s'alourdir

Au palais de justice de Sherbrooke, le dossier de l'enseignante de l'école du Triolet, Andréanne Robert, a été reporté à vendredi.

C'est que la Couronne attendrait une nouvelle preuve.

Pour le moment, la femme de 44 ans fait face à des accusations pour des gestes à caractère sexuel commis sur au moins deux élèves.

On parle notamment de leurre informatique visant à favoriser des contacts sexuels et exploitations sexuelles de mineurs de plus de 16 ans.

D'autres accusations pourraient être déposées contre celle qui a été suspendue par la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.