Le tireur à la carabine à plomb libéré

À Sherbrooke, l'homme de 21 ans, accusé d'avoir tiré de la carabine à plomb sur des gens samedi dernier, a été remis en liberté sous conditions.

Michel Prévost-Bélisle devra, notamment, demeurer chez sa mère et respecter un couvre-feu, ce qui veut dire qu'il doit quitter le logement où il aurait commis ses crimes.

Le suspect aurait atteint de projectiles des passants sur la rue King Ouest dans le secteur du concessionnaire Honda.

Prévost-Bélisle est accusé d'avoir eu en sa possession une arme dans un dessein dangereux pour la paix publique.

Parmi les autres conditions de libération, le jeune homme ne pourra porter d’arme et devra effectuer un suivi pour son problème de toxicomanie.