Les marchands saisonniers veulent plus de latitude

Trois marchés publics saisonniers de Sherbrooke demandent à la Ville de faire preuve d'un peu plus de souplesse.

La coalition, composée de représentants des marchés agro-alimentaires de Lennoxville, Saint-Élie et Fleurimont, souhaitent un meilleur soutien de l'administration municipale.

La porte-parole des marchés publics temporaires, Christelle Lefèvre, déplore que la Ville de Sherbrooke soit la seule au Québec à exiger l'achat d'un permis aux producteurs locaux.

Une rencontre qualifiée de positive par madame Lefèvre avait lieu la semaine dernière avec les élus sherbrookois.

On espère que des changements législatifs seront apportés avant le début de la prochaine saison des marchés publics à la fin juin.