Les nouveaux horodateurs s’en viennent

Il y aura bientôt de gros changements dans les stationnements payants des établissements de santé en Estrie.

À compter de la semaine prochaine, le CIUSSS de l'Estrie - CHUS procédera à l’installation de nouveaux horodateurs sur l'ensemble du territoire.

Ces appareils amèneront plusieurs nouveautés, dont le retrait des guérites au profit d'horodateurs intérieurs.

Le paiement sera associé à une plaque d'immatriculation plutôt qu'à un espace de stationnement, ce qui permettra aux visiteurs de transférer le permis d'une installation à une autre.

Les premiers appareils seront installés dès lundi à l'hôpital de Magog et lendemain au CHUS-Fleurimont.

On prévoit une dizaine de jours pour le déploiement des nouveaux horodateurs sur l'ensemble du territoire.

En plus de la signalisation en bleu, des consignes et du bouton « aide » sur les horodateurs, des personnes seront présentes durant un mois dans les stationnements où seront installés les nouveaux horodateurs afin de faciliter la transition pour les utilisateurs.

À compter de la date d’installation du nouvel équipement, les utilisateurs ne se conformant pas aux nouvelles règles s’exposent à une amende émise par des fournisseurs externes que le CIUSSS de l’Estrie – CHUS qui n’aura pas le pouvoir de faire annuler.

Les nouveaux tarifs déjà en vigueur et l’ajout de sept stationnements payants sur l’ensemble du territoire font suite à la mise en place le 1er avril dernier d’une nouvelle politique relative aux stationnements et à la mobilité durable.

Cette dernière avait tenu compte de l’exigence ministérielle selon laquelle les activités de stationnement doivent s’autofinancer.