Mesures exceptionnelles au CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Les débordements dans des hôpitaux du CIUSS de l'Estrie-CHUS forcent la direction a mettre en place des mesures exceptionnelles jusqu'au 11 mars.

Elles concernent l'Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, de Granby et celles de Fleurimont et de l'Hôtel-Dieu à Sherbrooke. 

Le niveau d’activités des plateaux d’interventions chirurgicales et non chirurgicales sera limité afin de créer des ouvertures de lits additionnels de courte durée.

LES MESURES POUR CHACUN DES HÔPITAUX VISÉS: 
Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins
- Modulation de l’activité chirurgicale selon la réalité quotidienne
- Émission d’une consigne d’un visiteur (proche aidant) par patient à l’urgence, si
possible
- Validation de la possibilité que d’autres titres d’emploi puissent soutenir les
infirmières (p. ex. : technologistes pour prendre les prélèvements)
Hôpital de Granby
- Ouverture d’une unité d’hospitalisation brève (10 lits)
- Ouverture d’un site non traditionnel ambulatoire selon le besoin
- Modulation de l’activité chirurgicale selon la réalité quotidienne
- Émission d’une consigne d’un visiteur (proche aidant) par patient à l’urgence, si
possible
- Validation de la possibilité que d’autres titres d’emploi puissent soutenir les
infirmières
Hôpital Fleurimont
- Modulation de l’activité chirurgicale selon la réalité quotidienne
- Ouverture d’un site non traditionnel à l’unité de chirurgie d’un jour
- Diminution de 60 % des cas électifs devant être hospitalisés
- Émission d’une consigne d’un visiteur (proche aidant) par patient à l’urgence, si
possible
- Validation de la possibilité que d’autres titres d’emploi puissent soutenir les
infirmières
Hôtel-Dieu de Sherbrooke
- Modulation de l’activité chirurgicale selon la réalité quotidienne
- Émission d’une consigne d’un visiteur (proche aidant) par patient à l’urgence, si
possible
- Validation de la possibilité que d’autres titres d’emploi puissent soutenir les
infirmières
- Identification d’un site non traditionnel d’hospitalisation