Sherbrooke ne sera pas l'hôte des Jeux de la Francophonie de 2021

Sherbrooke ne sera pas l'hôte des Jeux de la Francophonie de 2021. 

Le gouvernement Legault a indiqué aujourd'hui que les conditions gagnantes n'étaient pas réunies pour déposer cette candidature. 

Les coûts élevés, l'échéancier serré et les possibles dépassements de coûts sont les raisons évoquées pour expliquer cette décision.

Cette dernière survient après que le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, se soit entretenu ce matin avec la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault. 

M. Lussier a convoqué les médias à 14h30 en lien avec cette annonce. 

Réactions 

Les réactions sont nombreuses face à cette décision.

Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, soutient avoir vécu une déception. 

Par contre, il affirme avoir reçu une bonne nouvelle de la part de Québec à l'effet que la conférence ministérielle préparatoire de la Francophonie pourrait avoir lieu en Estrie.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, entend ainsi proposer la candidature de Sherbrooke en octobre prochain. 

'' C'est pratiquement 600 personnes attendues à ce moment-là. On parle de 60 ministres à travers le monde qui pourraient débarquer ici à Sherbrooke ce qui représenterait d'importantes retombées économiques pour la région! On souhaite avoir une réponse positive  pour tenir cet événement.'' - Steve Lussier, maire de Sherbrooke 

Par ailleurs, la Fédération canadienne des contribuables félicite le gouvernement Legault d'avoir retiré son soutien à la candidature de Sherbrooke.

« Il y a de meilleures façons d’affirmer le fait français au Québec, sans risquer des millions de dollars de l’argent des contribuables,  le gouvernement a pris la bonne décision. »-Renaud Brossard,  Directeur Québec de la Fédération canadienne des contribuables.

Finalement, le conseiller municipal du district des Quatre-Saisons à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin, n'a pas tardé à réagir via sa page Facebook.