Températures printanières : risques d'inondation en Estrie?

À Sherbrooke, les risques d'inondation du bassin versant de la rivière Saint-François sont réels avec les températures printanières qui sont prévues ces prochains jours. 

Selon le coordonnateur aux mesures d’urgence à la Ville de Sherbrooke, Stéphane Simoneau, les 48 heures de redoux débutant demain sont préoccupantes, mais pas catastrophiques. 

Les équipes de sécurité civile surveilleront de près la situation. 

Le niveau de la rivière Saint-François augmentera, mais la réserve de crue devrait être suffisante pour accueillir la hausse du débit et demeurer sous le seuil d'inondation. 

''En Estrie,  le couvert de neige équivaut actuellement à environ 200 millimètres de pluie. La situation pourrait se compliquer s'il y avait un réchauffement des températures pendant plusieurs jours consécutifs, et ce, combiné à des précipitations importantes sous forme de pluie. Le ruissellement serait alors augmenté alors que la capacité de nos rivières est limitée en raison de la présence de glace. Souhaitons que les précipitations ne soient pas élevées pour les prochains jours. '' -Le coordonnateur aux mesures d’urgence à la Ville de Sherbrooke, Stéphane Simoneau. 

M. Simoneau invite également la population à s’inscrire à l’application mobile à monsherbrooke.ca pour suivre en temps réel l’évolution de la situation.

Cette dernière est aussi invitée à s’assurer que toutes les sorties d’eau de leur habitation sont dégagées, soit notamment en s'assurant que les gouttières fonctionnent bien, que la neige à proximité des murs de fondation est retirée et que les trottoirs, les patios, les terrasses et les voies d’accès pour automobiles ne sont pas affaissés, en dirigeant l’eau vers les fondations de la maison.