Tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic : fin du plaidoyer de la Couronne

Un simple test des freins par le conducteur de train Thomas Harding aurait évité la mort de 47 personnes. C'est la version présentée par la Couronne lors des plaidoiries au procès de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

La Tribune écrit que 7 freins plutôt que 14 ont été appliqués. La poursuite retient également que Jean Demaître et Richard Labrie ont manqué de jugement dans leur prise de décisions.

Le procès se poursuit aujourd'hui avec les plaidoiries de la défense. Le juge pourra ensuite donner ses instructions au jury en vue de la séquestration.