Un moratoire demandé par deux élus

À Sherbrooke, deux conseillers municipaux sont sortis publiquement pour demander un moratoire dans le dossier de l'aéroport.

Jean-François Rouleau et Pierre Tardif réclame l'arrêt immédiat des dépenses de fonds publics dans le projet de lien aérien commercial.

Ils remettent en question le travail fait par le directeur général de la Corporation de développement de l'aéroport de Sherbrooke pour attirer un transporteur et la pertinence d'embaucher un nouveau consultant pour faire le même travail.

Le conseiller Pierre Tardif...