Valoris augmente ses tarifs de 10%

Le budget de fonctionnement pour 2019 de Valoris a été revisé à la hausse par le conseil d'administration. 

On parle d'une augmentation de 10 % . 

Cette hausse , qui est rétroactive au 1er avril dernier,  entraînera une augmentation de 104 $ la tonne pour le traitement des déchets acheminés par la Ville de Sherbrooke et la MRC du Haut-Saint-François. 

«Le bilan trimestriel indique que les tonnages réels de matières résiduelles qui devraient être acheminées et traitées d’ici la fin de 2019 seront nettement inférieurs à ceux projetés lors de l’établissement du budget, en août 2018, ce qui aura des répercussions non-négligeables sur les revenus attendus. De même, certaines obligations, non identifiées lors de cette préparation budgétaire, entraîneront des dépenses qui ne peuvent pas être différées sur les prochains exercices budgétaires et, par conséquent, doivent être provisionnées dès maintenant pour permettre d’en assumer le paiement en 2019 » -Denis Gélinas, directeur général par intérim de Valoris 

Collaboration de la population

Les citoyens peuvent jouer un rôle important afin de diminuer la facture de leur municipalité.

Ceux-ci doivent ainsi bien comprendre la mission de Valoris et ajuster leurs habitudes afin de réduire significativement les matières résiduelles envoyées au centre de valorisation.

Rappelons que Valoris ne traite que le bac à ordures.

Sa mission est d’en détourner le contenu de l’enfouissement le plus possible.

'' Le citoyen doit faire sa part en faisant le bon geste dans le bon bac. C'est-à-dire que ce qui va dans le bac de recyclage va réellement dans le bac de recyclage. Nous, on ramasse entre 15 et 20 % des matières dans les déchets qui devraient être dans le bac de recyclage. Le reste malheureusement, encore trop de matières organiques...''- Denis Gélinas, directeur général par intérim de Valoris 

Sensibilisation 

La Ville de Sherbrooke tient différentes campagnes de sensibilisation et offre divers services optionnels et volontaires de valorisation des matières résiduelles à la population depuis plusieurs années pour abaisser le tonnage au minimum.


« Parmi les actions à venir, la collecte des matelas à l’écocentre Rose-Cohen sera bientôt offerte à la population et des pourparlers sont en cours avec la Commission scolaire de la Région‑de-Sherbrooke pour mettre en place de nouveaux services de collecte. L’ensemble de ces gestes nous permettra d’atteindre la cible du ZÉRO DÉCHETS qui ne se réalisera pas sans efforts et qui aura son coût! »- Steve Lussier, maire de Sherbrooke.

La MRC du Haut-Saint-François appuiera au besoin ses municipalités en organisant des rencontres d’information avec les élus et employés municipaux.

Elle aidera aussi à la mise en place de projets comme l’implantation des bacs bruns sur son territoire ou encore de campagnes de sensibilisation et d’information.

«Valoris est un projet avant-gardiste mis sur pied et opérant sans subvention aucune. L’entreprise a été créée afin de répondre aux exigences de la politique québécoise de gestion des matières résiduelles et d’atteindre les cibles fixées par le gouvernement. Nous avons fait notre part, le gouvernement fera-t-il la sienne en respectant et faisant respecter les cibles qu’il a lui-même fixées et en reconnaissant la mission environnementale de l’organisme? On ne peut que le souhaiter. D’ici là, la balle est dans notre camp. À nous, dans le Haut-Saint-François, de démontrer la volonté farouche à faire face à l’adversité qui nous caractérise en relevant ce défi. Un défi financier pour sûr, mais aussi, et surtout environnemental. Nous le ferons nous, pour nos enfants et les enfants de nos enfants.» -Robert G. Roy, préfet de la MRC