3 ans de probation pour avoir harcelé Atchoum le clown

La femme de l'Outaouais, qui faisait face à la justice pour avoir harcelé Atchoum le clown, a reçu sa sentence aujourd'hui. Maude Gaumont écope de trois ans de probation.

Elle devra respecter plusieurs conditions, dont celle de ne pas entrer en contact avec la victime, de ne pas assister à ses spectacles et de suivre toutes ses thérapies.

Rappelons qu'au cours des dernières années l'accusée a suivi l'artiste en spectacle un peu partout au Québec et lui a envoyé des messages avec une quarantaine d'identités différentes.

Elle lui a présenté ses excuses aujourd'hui ajoutant qu'elle avait honte de ses gestes et qu'elle regrettait le mal qu'elle lui avait fait vivre.

« C'était particulier ces excuses-là. Je l'ai beaucoup vu jouer la comédie durant tout le processus du harcèlement. Donc, pour moi c'était une fois de plus. »

Véronique Gagné, l'interprète d'Atchoum

La comédienne mentionne que c'est ce qu'elle souhaitait avec tout ce procès, que l'accusée se fasse aider.