5 ou 23 ans de prison pour le père de l'enfant martyr?

On devrait connaître le 12 avril prochain la sentence qui sera imposée au père de l'enfant martyr de Kanata.

La Couronne et la Défense y sont allées de leur recommandation au juge hier, deux propositions diamétralement opposées.

Le ministère public a réclamé une peine de 23 ans d'emprisonnement alors que l'avocat de la Défense a demandé une peine de cinq à sept ans.

Rappelons que l'ancien agent de la GRC a été reconnu coupable d'accusations de voies de fait graves, d'agression sexuelle causant des lésions corporelles et de séquestration.

Hier, il a présenté des excuses à son fils, une première depuis son arrestation. Il s'est dit désolé de son comportement cruel et barbare.