Affaire Brigil : 2 jours de suspension pour la conseillère Laferrière?

La Commission municipale du Québec conclut que la conseillère Denise Laferrière a manqué de prudence dans l'affaire Brigil.

Elle est accusée d'avoir dérogé au code d'éthique et de déontologie des élus en participant à une vidéo promotionnelle pour vanter le projet Place des peuples du groupe Brigil.

La commission suggère deux jours de suspension. Une décision devrait être rendue dans les prochains jours.

Rappelons que la conseillère gatinoise termine sa carrière politique dans les prochains mois alors qu'elle a déjà fait savoir qu'elle ne solliciterait pas un autre mandat autour de la table du conseil.