Assignation à résidence pour l'ancien prêtre Jacques Faucher

L'ancien prêtre Jacques Faucher purgera une peine de 12 mois d'assignation à résidence en lien avec des accusations d'attentat à la pudeur et de grossière indécence.

Sa sentence est tombée aujourd'hui au palais de justice d'Ottawa.

Il écope également de 18 mois de probation.

Le printemps dernier, l'homme de 80 ans avait été reconnu coupable de 6 des 14 chefs d'accusation qui pesaient contre lui.

Entre 1969 et 1974, il aurait fait trois victimes, de jeunes garçons de moins de 12 ans.