Conflit à la STO : plusieurs jours de suspension aux employés selon le Syndicat

Les esprits s'échauffent dans le conflit entre la Société de transport de l'Outaouais et le Syndicat des chauffeurs et employés d'entretien.

Les deux parties doivent rencontrer un médiateur mercredi afin de décider des éléments qui seraient admis dans un éventuel processus d'arbitrage.

Dans une vidéo publiée sur Facebook un peu plus tôt aujourd'hui, le président du Syndicat, Félix Gendron, a été assez critique envers la STO.

''Nous trouvons épouvantable la façon d'agir de la STO sous le régime de M. Carpentier qui ressemble énormément à un régime au sud de nos frontières et souhaitons encore que la STO accepte l'arbitrage tel que proposé par le médiateur.''

Félix Gendron, président du Syndicat des chauffeurs et employés d'entretien

Il faut rappeler que le vice-président du syndicat est suspendu pour trois jours par la STO à la suite d'une histoire survenue en janvier dernier. 

Selon le Syndicat, depuis le début du conflit, près de 95 jours de suspension ont été donnés aux employés.