Des meurtres coûteux pour le Service de police d'Ottawa

Les nombreux meurtres et fusillades survenus à Ottawa l'an dernier ont coûté cher au Service de police, qui a enregistré un déficit de 6,4 millions de dollars.

Plus de la moitié de ce déficit provient du temps supplémentaire rendu nécessaire en raison de l'escalade de violence entre les gangs de rue.

Le budget prévu pour payer les heures supplémentaires a été excédé de 3,3 millions de dollars.

Il faut rappeler que la capitale a enregistré 24 homicides l'an dernier.

Jusqu'à maintenant, cette année, on n'en compte qu'un seul.