Desjardins ne se fait pas d'amis dans la Petite-Nation

La décision de Desjardins de démanteler le guichet automatique de Ripon, en janvier dernier, ne passe pas.

Des centaines de membres ont exprimé leur mécontentement hier au cours d'une assemblée générale extraordinaire.

Ils affirment être sans recours depuis la fermeture du guichet. Certains menacent même de changer d'institution bancaire.

Desjardins défend sa décision par la baisse d'achalandage de 13% enregistrée au guichet entre 2015 et 2017.

Les administrateurs ont par ailleurs fait miroiter hier quelques alternatives pour les membres, notamment la mise sur pied d'une navette qui les transporterait au guichet de St-André-Avellin.