DPJ en Outaouais : des délais plus longs qu'ailleurs au Québec

La DPJ en Outaouais est loin de faire des jaloux à l'échelle provinciale.

Selon des données obtenues par Radio-Canada, ça prend en moyenne 25 jours pour qu'un signalement classé non prioritaire soit traité.

C'est six fois plus long que les cibles ministérielles qui sont établies à 4 jours.

Pour les signalements classés prioritaires, l'Outaouais est dans la moyenne en traitant les dossiers entre 24 et 48 heures.

Rappelons que l'an dernier, un peu plus de 6 000 signalements ont été faits à la DPJ dans la région.