ÉLECTIONS | Un gouvernement de la CAQ majoritaire

(Avec la collaboration de Krystel Dubé et Maxime Brindle.)

Les Québécois voulaient du changement. Ils en auront.

Ils ont voté pour un gouvernement majoritaire de la Coalition Avenir Québec.

Le parti de François Legault a donc remporté son pari et a fait souffler son vent de changement sur le Québec, mettant un terme à un demi-siècle d'alternance entre le Parti libéral et le Parti québécois à la tête de la province.

Le nouveau premier ministre élu a réagi à sa victoire.

«Merci! Merci! Merci! Je suis très touché de votre confiance. Mon équipe et moi avons très hâte de nous mettre au travail pour vous.»

- François Legault sur Twitter

Philippe Couillard a prononcé un discours devant ses militants réunis à Saint-Félicien.

«Il est clair qu'à titre de chef de notre parti, je dois accepter la responsabilité du résultat de ce soir. Je devrai donc entreprendre une réflexion sur mon avenir personnel. Cette réflexion sera courte, quelques jours au maximum.»

- Philippe Couillard

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a également tenu à féliciter le nouveau premier ministre élu.

«Félicitations à François Legault et à son équipe. Au plaisir de travailler avec vous à faire avancer Gatineau.»

- Maxime Pedneaud-Jobin sur Twitter

Des résultats en Outaouais

Le paysage politique en Outaouais est passé du rouge au bleu pâle ce soir.

Sur les cinq circonscriptions de la région, tous des châteaux forts libéraux, trois sont passées aux mains de la CAQ.

Mathieu Lacombe a été élu dans Papineau, Mathieu Lévesque dans Chapleau et Robert Bussière dans Gatineau.

D'ailleurs, dans Gatineau, la lutte a été très serrée avec la libérale Luce Farrell, l'ancienne attachée de presse de Stéphanie Vallée.

Chez les libéraux, André Fortin dans Pontiac et Maryse Gaudreault dans Hull ont été les seuls à résister à la vague caquiste.

Le Parti québécois, de son côté, a subi toute une dégringolade. Les candidats péquistes sont au 4e rang dans les cinq comtés de la région, tous derrière les candidats de Québec solidaire.

Taux de participation

Rappelons que près de 6,2 millions de Québécois étaient appelés aux urnes aujourd'hui dans le cadre de cette élection, qui est la première à se tenir à date fixe dans l'histoire du Québec.

À 16h, le taux de participation était de 41,15%, incluant le vote par anticipation. En Outaouais, il variait entre 29,43% (Pontiac) et 37,72% (Chapleau).

Lors des élections générales de 2014, 71,43% des électeurs québécois s'étaient prévalus de leur droit de vote.

Pour la première fois, les jeunes de 18 à 39 ans représentent le tiers de l'électorat.

À la dissolution...

En tout, on compte 125 circonscriptions au Québec. Au déclenchement des élections, on retrouvait à l'Assemblée nationale 68 députés libéraux, 28 péquistes, 21 caquistes, 3 solidaires et 5 indépendants.