Ivre, elle percute l'arrière d'une auto-patrouille

Conduire en état d'ébriété, c'est loin d'être une idée de génie. C'est encore moins une bonne idée quand tu percutes l'arrière d'une auto-patrouille.

C'est ce qui est arrivé à une conductrice de 59 ans la semaine dernière à Maniwaki.

Elle conduisait avec un taux d'alcoolémie qui s'élevait à plus de deux fois la limite permise.

La femme pourrait maintenant faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies.

Son permis de conduire a été suspendu pour 90 jours et son véhicule a été saisi pour 30 jours.