La pression ne fait pas plier Doug Ford

Deux acteurs franco-ontariens de première ligne sont allés au front hier pour faire reculer le gouvernement Ford.

Le commissaire aux services en français, François Boileau, et le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Carol Jolin, ont livré un plaidoyer devant le comité des finances à Queen's Park, qui est chargé d'étudier le projet de loi déposé par Doug Ford.

Selon Radio-Canada, ils ont demandé au comité d'amender le projet de loi de façon à protéger les acquis francophones.

La ministre Caroline Mulroney s'est par ailleurs montrée ouverte au dialogue hier, mais est restée campée sur les compressions de son gouvernement.

Amanda Simard reste indépendante

La députée Amanda Simard nie tout rapprochement avec les Libéraux.

Sur Twitter hier, elle a démenti une information à l'effet qu'elle ait rencontré le chef libéral John Fraser afin de discuter d'une possible alliance.

Il faut dire que la machine à rumeur s'est emballée depuis l'annonce de son départ du caucus conservateurs la semaine dernière.

Le députée de Glengarry-Prescott-Russell siège maintenant comme indépendante.