La prison à vie pour les meurtres de son père et sa belle-mère

L'ancien militaire gatinois Guillaume Gélinas, qui a admis hier avoir tué son père et sa belle-mère, a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération avant 18 ans.

Le drame est survenu dans une résidence de Terrebonne en février 2014.

Gélinas avait alors poignardé son père à 10 reprises et sa belle-mère à 38 reprises.

Il reconnu hier sa culpabilité à deux accusations réduites de meurtre non prémédité.

Le motif de ces meurtres demeure toutefois nébuleux.

L'accusé et son père avaient, semble-t-il, une relation tendue depuis son retour de l'Afghanistan.