Les États-Unis demandent l'abolition de la gestion de l'offre

Les États-Unis demandent au Canada d'abolir la gestion de l'offre agricole d'ici 10 ans. Cette demande majeure est faite dans le cadre de la renégociation de l'ALÉNA.

Les États-Unis souhaitent l'abolition complète des tarifs et quotas, qui actuellement, protègent les agriculteurs canadiens de leurs homologues américains.

Selon plusieurs sources, la période de transition proposée serait de 10 ans. Le marché canadien s'ouvrirait de 5% de plus durant chacune de ces années.

Cette demande aurait été déposée dimanche soir à la table des négociations.

Le milieu agricole canadien est furieux.

"C'est là qu'on va voir si notre premier ministre et nos négociateurs ont de quoi se défendre" Mario Théberge, président de l'Union des producteurs agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le gouvernement Trudeau a promis qu'il allait défendre la gestion de l'offre.

Avant l'ouverture des négociations, le président américain, Donald Trump, s'était attaqué au système canadien, affirmant qu'il est injuste pour les producteurs américains.

Avec la collaboration de Janie Pelletier