Outaouais: le policier qui a tué Brandon Maurice a mal agi

Le policier qui abattu un adolescent en novembre 2015 à Messines, en Outaouais, a mal agi selon le coroner qui s'est penché sur le dossier.

Selon son rapport, l'agent de la Sûreté du Québec aurait lui-même mis sa vie en danger dans un contexte où il n'y avait pas d'urgence.

Rappelons qu'il pourchassait la voiture du jeune Brandon Maurice, 17 ans, qui s'est immobilisée dans un chemin forestier.

Le policier a alors fracassé la vitre de la voiture et a tenté de s'introduire à l'intérieur pour procéder à l'arrestation du suspect et de son passager, mais la voiture s'est mise en marche et l'a traîné sur plusieurs mètres.

Craignant pour sa vie, le policier a ouvert le feu en direction du conducteur, qui est décédé peu de temps après.

Selon le coroner, bien que le policier ait lui-même créé la situation qui a mis sa vie en danger, le coup de feu qu'il a tiré était justifié.

Il aurait toutefois été préférable qu'il attende du renfort avant de tenter d'arrêter le suspect.

À la lumière de ces conclusions, le coroner recommande notamment d'optimiser la formation des policiers en matière d'intervention tactique.