Plus de sécurité dans certains palais de justice du Québec

Des ressources supplémentaires sont ajoutées pour assurer la sécurité dans les palais de justice de la province.

Il s'agit d'une mesure temporaire qui touche les établissements où on retrouve généralement un seul constable en poste.

Désormais, deux constables spéciaux seront en fonction, et ce, jusqu'à ce qu'une analyse plus poussée de la situation soit réalisée.

''C'est un pas dans la bonne direction. On trouve juste malheureux que ça prenne des événements malheureux pour que des fois les choses bougent un peu.''

Franck Perales, président du Syndicat des constables spéciaux

Il faut dire que les incidents survenus au palais de justice de Maniwaki la semaine dernière ont fait monter la pression d'un cran entre le gouvernement du Québec et le Syndicat des constables spéciaux.

Les deux parties se retrouvent d'ailleurs devant les tribunaux depuis mai dernier. Le Syndicat juge que le gouvernement néglige la sécurité du public dans les palais de justice en faisant notamment des compressions et en faisant appel au privé.