Poissons morts : la centrale hydroélectrique de Masson en cause

Poissons morts (CTV News)

On connait maintenant la cause de la mort de centaines de poissons retrouvés cet été dans les rivières du Lièvre et des Outaouais.

Le ministère de l'Environnemenet pointe notamment du doigt la centrale hydroélectrique de Masson, qui est exploitée par Énergie Brookfield.

« Je juge impératif de transmettre un message clair à ses dirigeants à l'effet que leurs activités doivent absolument être réalisées dans le respect de l'environnement et, en l'occurrence, de la faune aquatique. J'utilise les recours à ma disposition afin de faire le maximum pour un retour à la normale à Gatineau. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Certaines conditions d'opération de la centrale ont occasionné un phénomène de sursaturation en gaz dissous, ce qui a causé la mort de nombreux poissons.

Le ministère exige que des mesures soient prises pour éviter qu'une telle situation se reproduise dans le futur.

  • Exploiter la centrale hydroélectrique Masson de manière à limiter les risques de sursaturation en gaz dissous dans l'eau rejetée à l'exutoire de la centrale dans la rivière du Lièvre; 
  • Assurer une étroite surveillance de la situation en permanence; 
  • À court terme, mesurer en continu, le taux de sursaturation en gaz dissous, en mettant en place certains équipements spécialisés; 
  • Aviser sans délai le Ministère de tout niveau de saturation en gaz dissous dépassant un seuil jugé critique pour la faune aquatique.