Sexto et porno : un nouveau programme de prévention pour les ados

Le Service de police de Gatineau s'attaque au sextage, un phénomène de plus en plus préoccupant dans les écoles secondaires.

Un nouveau programme de prévention vise à sensibiliser les 12 à 17 ans sur les conséquences du sextage et de l'auto-exploitation sexuelle des jeunes.

Le sextage c'est l'échange de photos ou encore de vidéos à caractère sexuel. Un jeune sur trois admet avoir déjà envoyé ou reçu un sexto.

À Gatineau, les autorités rapportent plus de 80 dossiers liés à ce type de problématique depuis 2014.

La campagne de prévention est assez osée. On utilise entre autres sur des affiches les mots chatte, queue et boule.

En voici quelques exemples :