A la défense des rodéos

L'organisation du festival western de St-Tite a profité du dévoilement de sa programmation hier pour réitérer son engagement à se battre afin de sauver l'industrie des rodéos. 

Les acteurs et partenaires du festival portaient d'ailleurs tous un t-shirt où il était inscrit Je suis rodéo. 

Le rendez-vous d'hier habituellement très festif a été très émotif notamment pour le directeur-général Pascal Lafrenière plongé bien malgré lui dans la tourmente depuis le dépôt d'une injonction visant à faire annuler un rodéo qui doit être présenté à Montréal dans le cadre des fêtes de son 375e anniversaire.