Affaire Vadeboncoeur : Les témoignages se poursuivent

Hier un spécialiste des questions de l'emploi de la force lors d'interventions policières est venu témoigner au procès des 4 policiers accusés de brutalité envers Alexis Vadeboncoeur. 

Pierre Langlois, qui est également un ex-policier, a expliqué les risques élevés que comportait l'arrestation de Vadeboncoeur le soir du 2 février 2012. Il a surtout été interrogé sur l'approche des policiers lors de l'intervention.

L'expert estime que l'intervention était à « haut, voire très haut risque » pour les policiers puisqu'entre autres, le suspect était armé, ses mains étaient cachées et qu'il ne collaborait pas avec les policiers. 

Selon lui, Vadeboncoeur a entre autres voulu contrôler les policiers en se couchant au sol, ce qui aurait forcé les policiers à avancer vers lui alors que le but de l'intervention était de le maitriser par la verbalisatiion des ordres. 

Le témoignage de l'ex-policier va se poursuivre aujourd'hui.