Alain Piché veut plus de liberté

Alain Piché qui a démembré ses parents avant de les placer dans un congélateur en 2008 dans la résidence familiale du secteur Cap-de-la Madeleine veut plus de liberté et d'autonomie. 

Il en a fait la demande hier devant la Commission d'examen des troubles mentaux ; l'Institut Philippe-Pinel de Montréal. 

Selon ses dires, Piché serait '' rendu là'' .

Il est actuellement domicilié dans une ressource supervisée ou il partage son quotidien avec d'autres personnes. 

Il veut maintenant être transféré dans un appartement où il pourrait vivre seul tout en étant supervisé. 

Selon ce qu'on peut lire dans le Nouvelliste, Alain Piché a paru calme et posé lors de sa comparution. Il a dit être motivé à l'idée d'avoir une vie plus normale. Le procureur de la Couronne ne s'est pas objecté à la suggestion d'offrir plus de liberté à Piché mais demande qu'il ait des conditions importantes à respecter. 

La Commission a pris la cause en délibéré