Aléris: Trois-Rivières presse le gouvernement

La Ville de Trois-Rivières met de la pression sur le gouvernement du Québec pour qu'il lui cède le terrain de l'ancienne usine Aleris du secteur Cap-de-la-Madeleine.

Au préalable, le terrain devra être décontaminé alors que selon le maire Yves Lévesque, les partenaires économiques de l'État ont une responsabilité en regard de la contamination du site puisqu'ils étaient des actionnaires de l'usine.

Le maire Yves Lévesque résume la proposition de la Ville.