Autre épisode dans la saga judiciaire du CSAD

L'ex directeur général de la commission scolaire du Chemin-du-Roy, Michel Morin, poursuit pour 1,1 million$ son ex-employeur, le complexe multidisciplinaire Les Estacades et la directrice générale de la Commission scolaire, Hélène Corneau. 

Dans la poursuite en diffamation obtenue par Radio-Canada, M.Morin soutient que les défenderesses ont allégué des informations « fausses, non fondées et non appuyées par une preuve » dans la poursuite intentée en avril 2016 contre lui et trois anciens dirigeants du Complexe sportif Alphonse-Desjardins et une firme externe de vérificateurs.

Cette poursuite porte sur l'administration du CSAD et les déficits engendrés.

Dans le document,  Michel Morin indique s’être fié au personnel-cadre de la direction des finances et à madame Corneau, à l'époque directrice générale adjointe.

Ces instances présentaient leurs dossiers aux décideurs de la Commission scolaire.

M. Morin allègue n’avoirt jamais été prévenu d'anomalies financières en lien avec les phases 1, 2 ou 3 du projet de construction et n’a jamais eu à faire la gestion quotidienne des finances.

L'ancien directeur général du CSAD, Jean-François Picard, va semble-t-il déposer d'ici peu une poursuite de même nature à celle déposée par Michel Morin.