Bio-raffinerie: les Attikameks souhaitent être partenaires

En Haute-Mauricie, des discussions sont menées pour que les membres de la nation Attikamek soient partie prenante du projet de bio-raffirnerie à la Tuque.

Rappelons que ce projet de plusieurs dizaines de millions consiste à créer un usine de raffinage de résidus forestiers pour produire du carburant écologique.

Selon ce que rapporte L'Écho de La Tuque, une première rencontre a eu lieu cette semaine et les parties sont très ouvertes à poursuivre le dialogue.

Le grand chef, Constant Awashish a fait savoir que La Nation atikamekw supporte, ce type de projet de développement sur le territoire ancestral, s’il est fait dans le respect des droits. 

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin estime que plusieurs jeunes adultes de la communauté Attikamek pourraient éventuellement dénicher un travail si le projet se concrétise.