Bois d'oeuvre: le maire de La Tuque en furie

La Haute Mauricie est menacée par la décision des États-Unis d'imposer une taxe compensatoire de 20% sur le bois-d'oeuvre canadien.

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, dénonce vigoureusement  cette décision. 

Il affirme par voie de communiqué qu'il s'agit d'une attaque frontale contre les régions forestières et l'ensemble de l'économie québécoise. 

Il ajoute que même un pan de l'économie américaine qui dépend du bois-d'oeuvre canadien va écoper.

M Beaudoin somme le premier ministre Justin Trudeau de donner suite  à la demande des partenaires forestiers du Québec d'accorder des garanties de prêts aux entreprises qui subiront les contrecoups. 

Ceux-ci sont d'ailleurs estimés à plus de 200 millions annuellement uniquement au Québec.