Claude Richard: cause remise

Il faudra patienter au 12 mai pour savoir quelle tournure prendra le dossier de Claude Richard, cet ex-bénévole de la Fondation Cédrika Provencher, accusé dans un dossier de pornographie juvénile.

La communication de la preuve entre la Couronne et la Défense n'est pas complétée.

Il manque à la Défense certains éléments en lien avec le contenu de l'ordinateur de l'accusé ce que les policiers vont fournir à la Couronne.

Les actes reprochés à Claude Richard seraient survenus en 2016 et 2017, donc après la période où il a été à l'emploi de la Fondation.

Il avait été engagé à titre de sous-traitant entre mars 2015 et avril 2016 pour la rechercjhe et le développement d'une trousse de prévention.