Cri du coeur des travailleurs: «Le réseau de la santé va péter!»

Trois ans après la réforme Barrette, les travailleurs du réseau de la santé sont à bout de souffle.

La centralisation des services dans des mégas-structures comme les CIUSS a des impacts considérables sur les conditions de travail et sur les services donnés aux patients.

En quatre ans, le gouvernement a versé 44M$ dans le réseau de la santé de la Mauricie-Centre-du-Québec.

Pénurie de main-d'oeuvre, surcharge de travail, heures supplémentaires obligatoires font maintenant partie du quotidien des travailleurs de la santé

Leur syndicat a lancé un cri d'alarme aujourd'hui pour appeler le gouvernement a mettre en place des solutions rapidement.

La vice-présidente du Conseil central du Coeur-du-Québec Loraine Dugas.

«Les compressions budgétaires sont subies par le réseau année après année et ça c'est dénoncé à chaque fois, on les met en garde, arrêter parce que vous allez faire péter le réseau et là on est là, on là vraiment là. Des solutions on est en recherche d'en avoir, mais rendu où c'est là c'est tellement rendu insoutenable, c'est tellement rendu gros et incontrôlable que nous comme organisation syndicale on a même de la difficulté à se retrouver là-dedans.»
 

iStock